6ème séance: Le protocole des nouveaux commanditaires par François HERS

Territoires esthétiques vous invitent à la conférence

de François HERS

MARDI 9 mai

de 9H30 à 12h00

 ENSAPVS salle 705

LE PROTOCOLE DES NOUVEAUX COMMANDITAIRES

par

Conférence suivie d’un débat

Dans son livre, Lettre à un ami au sujet des Nouveaux commanditaires, François Hers propose d’ouvrir avec ce Protocole un nouveau chapitre de l’histoire de l’art. Il considère que les conditions sont dorénavant réunies pour l’écriture d’un moment qui pourrait être celui d’un « Art de la Démocratie » faisant suite à l’Art Moderne. Il s’agit de donner un sens satisfaisant aux résultats de cette conquête de la modernité qui a débuté à la Renaissance et qui s’est achevée dans les années soixante où les artistes ont assumé un rôle social décisif. Le principal moteur de la création y fut, selon Hers, l’invention de l’individualité et l’émancipation de tous les modes de perception du monde et de toutes les formes d’expression de la personne. Après ces conquêtes qui ont permis de développer un mouvement de création aussi marquant que celui que nous a légué l’Histoire, il s’agit de mener une grande politique culturelle commune, qui ne peut plus être le seul fait de quelques pouvoirs qu’ils soient religieux, politiques ou financiers. Ce nouveau chapitre ne peut être écrit que par la société elle-même dans le cadre d’un dialogue avec les artistes. Questionnement que Hers propose à chacun d’exprimer, dorénavant, en tant qu’acteur et de le faire sur une scène de l’art sortie de ses murs.

L’appel à l’art est ce qui permet à l’œuvre commune d’outrepasser les intérêts particuliers qui l’ont fait naître pour devenir l’expression d’une préoccupation d’intérêt général. C’est ce propos que met en œuvre, avec succès[1], le Protocole des Nouveaux commanditaires qui définit les rôles et les responsabilités des tous les acteurs sociaux, quels qu’ils soient et en quelques lieux qu’ils vivent ou travaillent : aux citoyens de dire une raison d’être de l’art et d’un investissement dans la création en assumant publiquement la responsabilité d’une commande ; aux artistes de créer l’œuvre appropriée ; toutes les disciplines de création pouvant être mise à contribution ; aux élus politiques et aux mécènes, avec leurs administrations respectives, de contribuer à la prise en compte de l’initiative avec l’aide des compétences apportées par les médiateurs culturels, acteurs clés d’une mise en relation effective de tous les parties prenantes; aux philosophes et chercheurs en sciences humaines d’éclairer les enjeux et de mettre l’action en perspective.

 

Conférence F. HERS programme

Pour votre information

Le colloque « Fabrication d’un territoire esthétique : La Seine de Paris au Havre » qui devait se tenir à l’ENSA Normandie le 13 juin 2017 est reporté au 25 octobre 2017. Il constituera la séance inaugurale de la saison 2017-2018 du Séminaire Territoires esthétiques.

Publicités